Belgique : une femme enceinte sur cinq discriminée au travail

Publié le par Eligi Formation

 

Une femme enceinte ou jeune mère sur cinq rencontre des problèmes au travail. Près de la même proportion estime que sa carrière est contrecarrée par le fait d'avoir manqué une promotion ou une hausse salariale, ressort-il d'une étude menée auprès de 600 femmes francophones et néerlandophgones par l'Université de Hasselt citée lundi par les quotidiens Het Belang Van Limburg et Gazet van Antwerpen.

Une femme enceinte ou jeune mère sur cinq rencontre des problèmes au travail. Près de la même proportion estime que sa carrière est contrecarrée par le fait d'avoir manqué une promotion ou une hausse salariale, ressort-il d'une étude menée auprès de 600 femmes francophones et néerlandophgones par l'Université de Hasselt citée lundi par les quotidiens Het Belang Van Limburg et Gazet van Antwerpen. Il s'agit de la première étude empirique sur les discriminations effectuée pour compte de l'Institut pour l'égalité femme-homme.

Il ressort notamment de l'enquête, que 60% des employeurs néglige d'effectuer une analyse de risque pour examiner si les conditions de travail comportent un risque potentiel pour la sécurité de la mère et de l'enfant à naître.

Le bénéfice d'un congé de maternité pose des problèmes pour une femme sur cinq.

Cinq pour-cents des femmes ont été mises à la porte ou ont elle-même démissionné, pour la façon dont elles ont été traitées sur le lieu de travail pendant leur grossesse.

 

source : la libre

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article